Parvenu au troisième étage, il tourna à gauche comme le lui avait recommandé la belle Laura, et se foutit la tronche dans une armure en pied postée là pour prévenir toute, voyance email,  attaque impromptue. « Peux pas faire gaffe ? » émit l’armure Cette fois-ci, Paulo se gratta le cuir en s’apostrophant : « mon vieux Paulo, faut qu’t’ailles molo sur la boutanche ! D’abord une statue, puis une croûte et maintenant un assemblage de tôle qui parle ! C’est extravagant ! »