se retournant vers Paulo, elle lui expédia un coup de saton dans les valseuses en ponctuant : « j’aime pas être dérangée dans mes prières ! » Et sans plus, voyance serieuse gratuite par mail,  s’occuper des deux intrus elle retourna prier Le beau Paulo, de douleur se tenant les burnes, sortit de la chambre en hurlant : ouilleyouilleyouille ! Il prit la fuite, dévala l’escalier, récupéra son coulant au passage, ramassa les ratiches d’Octavie restées au sol, lui flanqua dans les gencives en constatant : « ta nièce est conne, mais c’est pas de ta faute. »